Aujourd'hui, je vais vous présenter une cousette trèèèès en retard... J'ai nommé : Anémone, première du nom, dite "la jupe de la loose".

Cette jupe, je l'ai cousue en septembre, mais comme je la porte peu, je n'avais jamais pris le temps de la prendre en photo. Ah, qu'est-ce qu'elle m'en a fait baver! Et en plus tout est de ma faute : cette jupe est un échec total dû à mon choix de tissu. Je voulais des motifs baroques, je voulais un jeu d'effets mat/brillant, je voulais du gris : alors j'avais commandé ce tissu d'ameublement qui semblait parfait. Et c'est vrai qu'il est maginifique. Mais alors c'est une vraie galère à coudre! Il s'effiloche dans tous les sens, même en protégeant les bords par un point de surjet machine (je n'avais pas ma surjeteuse à cette époque). Mais ça ce n'était que le début de mes problèmes...

Voici un récit du drame en 3 étapes : **étape 1 **: j'utilise un voile de coton très fin pour la doublure. Je monte ma fermeture invisible, tout est OK. Je l'essaye, je ferme la FE, toujours OK. Je rouvre la FE, et là : la doublure se coince dans le curseur! Et impossible de la dégager... Je finis en désespoir de cause par tirer dessus et là : gros trou dans ma belle doublure... passé la crise d'énervement et les insultes en tout genre, je décide de "réparer" avec un peu de Vliesline thermocollante et ça va, ça ne se voit pas trop (même si moi je sais que le trou est là...) **étape 2** Moi, je déteste coudre à la main. Alors quand je vois qu'il faut coudre la doublure avec la jupe à la main, je me dis que je suis plus maligne que tout le monde et que je vais les assembler à la machine à l'envers puis tout retourner ni vu ni connu... premier essai : râté, ça ne marche pas, la robe ne se retourne pas. C'est normal je me dis, c'est comme quand on assemble les manches d'un manteau  : il y a une astuce pour qu'à la fin ça se remette tout en place. Je sord mon découds vite et défait tout, puis réépingle soigneusement en retournant la jupe un peu comme pour le manteau (tuto du manteau sous le nez). Je passe tout sous la machine, je retourne, et... échec 2, c'est exactement comme la première fois! Bon là quand même je me dis que finalement je ne suis pas plus maligne que les autres et qu'il faut bien les assembler envers contre envers. Mais comme je DETESTE la couture à la main, je décide de faire une surpiqure machine. Et là, c'est mieux, mais toujours pas top : quand je mets la jupe, il faut que je fasse bien attention à tirer la doublure vers le bas sinon la jupe gondole... Mais pas le courage de tout redéfaire encore une fois, donc elle est restée comme ça! et on en vient maintenant à la catastrophe finale, la goute d'eau, ou la cerise (c'est comme vous préférez), **étape 3** : mon tissu pourri! lors du montage, j'ai comme à mon habitude cranté les pièces à la taille pour que les angles se marquent bien. Sauf que là, quand j'essaye ma jupe terminée, le tissu file et je me retrouve avec des trous à chaque endroit cranté... Cette fois, les larmes de rage montent! j'ai envie de tout jeter à la poubelle... mais j'ai finalement une illumination : je fais un gros pâté de vernis sur mes 4 crans de devant pour stopper l'effilochure, et je cours chez MT acheter 4 boutons que j'applique pour cacher la misère... Et pour les autres endroits, je mets un peu de vernis le plus discrêtement possible et rentre mon ventre à chaque fois que je porte la jupe pour ne pas aggraver les dégâts...

Voilà pourquoi ma jupe est à durée de vie limitée! C'est bête parce-que sinon elle est vraiment jolie, le tissu rends bien, et j'adore la forme taille haute avec les basques...

jupe 060

jupe 061

jupe 062

jupe 063

jupe 064

*Patron :

Modèle : Anémone de Deer&Doe

Temps de réalisation :  pas compté à cette époque

Niveau de difficulté : 3/5 car il y a le montage de la FE invisible, et la doublure à la main

Disponibilité d'un pas à pas : non

Techniques nécessaires : FE invisible, ourlet à la main

*Détails du modèle réalisé : 

tissu utilisé :  ce tissu de chez Butinette

taille : 42

modifications apportées : la seule modification est l'ourlet réalisé en surpiqûre plutôt qu'à la main, mais j'aurais mieux fait de m'abstenir et de suivre les instruction car le rendu aurait été meilleur.

difficultés rencontrées : à part celles de mon tissu, aucune! Si j'avais suivi le patron à la lettre ça serait passé comme une lettre à la poste!

confort : 3/4

Niveau de satisfaction : 1/4